Conseils et astuces

Comment manger en période de jeûne ?

Le jeûne, l’aliment de l’âme.

Le jeûne est défini comme l’arrêt total de l’alimentation, avec maintien ou non de la consommation d’eau. C’est aussi une pratique religieuse qui consiste en une privation complète ou partielle de nourriture. Dans ce contexte, le jeûne voit sa définition s’étendre à toute privation volontaire d’autres conforts pendant un certain temps afin de se consacrer pleinement à la prière. 

Toutefois, nous allons nous intéresser à la forme la plus commune de jeûne : privation de nourriture. La prescription de ce type de jeûne occupe une place centrale dans plusieurs religions : judaïsme, chrétienne, musulman, etc.

Pourquoi jeûner ? Le jeûne volontaire, intermittent ou continu, religieux ou thérapeutique, connaît un engouement grandissant dans la société. Pour certains, il s’agit de corriger un excès d’apports caloriques (apports en énergie) continu néfaste pour l’organisme. D’autres espèrent maigrir et diminuer leur masse grasse et leur taux de cholestérol. Pour le jeûne religieux, la privation alimentaire est associée à une valorisation spirituelle. Dans la plupart des religions, le jeûne prépare et accompagne la rencontre avec Dieu. Le jeûne est, comme l’écrit le sociologue français T. Goguel d’Allondans, l’affirmation par le choix même de l’abstinence, que l’être humain ne se réduit pas aux limites éphémères de son corps.

Comment manger en période de jeûne ? Autant vous dire tout de suite qu’il n’y a pas de réponse unique. Car tout dépend du choix de votre type de jeûne. En effet, selon votre jeûne : absolu, complet (sans nourriture solide ou liquide) ou partiel, à l’eau ; vous devriez pouvoir adapter votre alimentation. Certains professionnels de santé suggèrent de ne manger que de la nourriture crue pendant deux jours avant le jeûne. Si vous prévoyez, pendant votre jeûne, de cesser de boire du thé ou du café, il est recommandé de le faire quelques jours avant d’arrêter de manger. En effet, au fil du temps, votre corps est devenu légèrement dépendant de la caféine/théine contenue dans ces boissons. Quel que soit le type de jeûne, s’il devrait être long ; il est recommandé de boire abondamment des liquides et privilégier les fruits et légumes au cas où vous devriez manger (jeûne de 1 ou 2 repas).

Que faut-il privilégier ? Que faut-il éviter ? Les sucres lents sont à préférer aux sucres rapides (abricots secs, dattes, pâtisseries, miel). Il faut également privilégier les légumes, certains fruits, les légumineuses, les oléagineux et les céréales complètes. Il faut se réhydrater. Buvez de l’eau. Pas de boissons diurétiques comme le thé et le café (donnent envie d’uriner). Ne buvez pas de sodas car ils contiennent beaucoup de sucres et d’édulcorants qui vont raviver votre envie du sucré. Commencez par rompre votre jeûne avec une soupe (apport des sels minéraux) ou un bouillon (apport des fibres). 

Enfin, il faut le souligner ; le jeûne n’est pas autorisé pour certaines catégories de personnes : les enfants, les femmes enceintes, les personnes atteintes de certaines maladies. Il faut demander un avis médical en cas de doute. En conclusion,  il faut manger des repas légers pendant le jeûne et faire une rupture progressive de jeûne en évitant toute reprise brutale d’alimentation qui peut avoir des conséquences sur le plan sanitaire. Les bienfaits du jeûne seront évoqués dans notre prochaine édition.

2 commentaires

  1. Léon N. a dit :

    Bel article

  2. This is really interesting, You are a very skilled blogger.
    I have joined your feed and look forward to seeking more of your wonderful post.

    Also, I have shared your website in my social networks!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *